Les Instruments

L'EIW et son chef

Le chef d’orchestre est le pilier central de l’orchestre. En cours de concert, il donne le tempo, les départs, les nuances… il gère en direct les petits problèmes qui peuvent se poser (justesse, décalages…). Il assure surtout un énorme travail de préparation de l’orchestre tant au niveau musical (il interprète la partition, fait répéter, crée l’unité, peaufine…) qu’au niveau humain (il crée une ambiance de travail qui permet à chacun de participer en confiance et de se développer quelque soit le niveau).

Les flûtes traversières

Le pupitre de flûtes traversières de l’EIW est un des plus importants en nombre de tout l’orchestre. C’est aussi celui dans lequel on rit le plus.

Les mauvaises langues diront qu'on n'entend pas les flûtes dans un orchestre. Et bien, ces mauvaises langues ont de mauvaises oreilles et doivent venir écouter l'EIW de toute urgence! Les flûtes donnent la couleur "orchestre à vent et percussions" et enrichissent tout le registre aigu de l'orchestre.

Les clarinettes et le hautbois

Les clarinettes sont à l’EIW ce que les violons sont à l’orchestre symphonique : la douceur, la force et l’éloquence.

Le hautbois, quant à lui, est un instrument mélodique qui a un timbre très sonore.

Idéalement, l’EIW devrait compter 10 à 12 clarinettes et 2 hautbois.

Les saxophones

C’est l’un des instruments les plus jeunes de l’orchestre puisqu’il fut breveté en 1846 par Adolphe Sax. Sa palette expressive est très large, il peut être tour à tour velouté, charmeur, rauque, brillant agressif…

Il donne une note rock’n roll et jazzy à un orchestre à vent.

Ils sont plusieurs dans la famille, soprano, alto, ténor et baryton. 

Les trompettes et les bugles

La trompette et le bugle se ressemblent beaucoup, jusqu’au doigté qui est identique. Toutefois la différence au niveau de la sonorité leur donne des rôles différents au sein d’un orchestre.

La trompette est certainement l’instrument à vent le plus puissant de l’orchestre. Sa sonorité brillante, son registre aigu en font un instrument soliste par excellence et un des instruments les plus connu du public.

Le bugle, quant à lui, a un son plus doux et plus rond. Ses qualités sonores sont utilisées avec bonheur dans les accompagnements ou dans des solos en douceur.

Les trombones

Un des instruments les plus impressionnants de l’orchestre, le trombone a une sonorité chaleureuse, puissante et expressive.

En Hesbaye, peu de musiciens le pratiquent alors que c’est un instrument présent dans nombre d’orchestres et styles différents. Les trombonistes sont donc des musiciens très sollicités.

Les euphoniums et barytons

L'euphonium est un instrument de la famille des cuivres méconnu du public mais il a un rôle très important au sein de l’orchestre. Il assure les rythmiques aussi bien que les contrechants et les développements des harmoniques. En outre, sa sonorité polyvalente en fait un instrument qu’il n’est pas rare d’entendre dans des solos.

Les tubas basses

D’une importance capitale dans un orchestre à vent, le tuba basse, assure le rythme harmonique.

Un bon bassiste doit pouvoir instiller le groove, le swing, le beat… à tout l’orchestre.

Avec la batterie et le chef d’orchestre, c’est la pile de l’orchestre. C’est un instrument impressionnant assez peu choisi dans les académies et pourtant c’est un des piliers de tout orchestre à vent.

Les percussions

Le pupitre des percussions de l’EIW est le plus… percutant de l’orchestre et l’ambiance festive qui y règne se communique très souvent au reste de l’orchestre.

Ils s’occupent donc de la batterie, des timbales, des cymbales, du glockenspiel, des woodblocks… et de dizaines d’autres accessoires biscornus aux noms imprononçables qui produisent toutes sortes de sons plus étranges les uns que les autres ! 

Agenda

    Evènements

Facebook